Témoignage bénévole

Pour Guy Bertin, la randonnée ça compte énormément !

Publié le 12 October 2020

Guy Bertin
Guy Bertin est bénévole au siège fédéral depuis 2015. Ce jeune retraité seine-et-marnais fait profiter la Fédération de son expérience professionnelle dans le secteur de la finance.

Guy a mené une carrière d’analyste financier, occupant un poste de responsable du suivi d’un réseau de concessionnaires. En parallèle de son activité professionnelle il comptait déjà parmi les 200 licenciés du club « Hors circuit » à Vaires-sur-Marne (Seine-et-Marne).

Randonneur assidu depuis plus de 15 ans, c’est naturellement qu’il a été amené à explorer les rouages de la Fédération

Ce dernier a rejoint les effectifs bénévoles du siège fédéral grâce au bouche à oreille, où il a commencé par exercer la mission de « service après-vente » auprès des clubs et des comités, au sein du service adhésions. En 2016, il succédait à Antoine Collin dont le travail consistait à collecter les comptes des comités régionaux et départementaux (une centaine environ), établis et votés lors de leur assemblée générale et à les analyser.

Qui a dit quand on aime, on ne "comptes" pas ?

Aujourd’hui basé au sein du service Accompagnement Territorial et Professionnalisation, où il côtoie, dans une ambiance chaleureuse mais studieuse, de jeunes et sympathiques salariés, Guy assume, depuis 4 ans, l’importante tâche de produire une analyse, par comité, des bilans comptables (trésorerie) et comptes de résultats… reflet de leur activité et de leur état de santé financière. Il en réalise ensuite une synthèse détaillée chaque fin d’année qu’il vient exposer lors d’une réunion du Bureau fédéral !
Disponible une à deux fois par semaine, essentiellement de mars à décembre, il a pour principaux interlocuteurs les présidents et les trésoriers des comités, ce qui lui permet d’assurer une veille financière pérenne auprès du réseau.

Quand il n’est pas derrière son écran, Guy, devenu entre-temps président de son club, prend tout le temps de pratiquer la rando associative, comme le trek lors de périples dans le Haut-Atlas, les îles éoliennes ou encore le Japon.

Toutes ses activités bénévoles sont le moyen idéal, ajoute-t-il, "de conserver du lien social ainsi qu’une activité intellectuelle et physique permanente !"